Réunion de la Commission de Suivi de Site Carrière/ISDND

La Réunion de la Commission de Suivi de Site Carrière/ISDND s'est tenue le 4 septembre 2019.
Vous trouverez en p-j le compte-rendu d'ACiDC.  
Ci dessous, de manière très synthétique, quelques points que nous avons abordés. 
- ACIDC a fait remarquer qu'en 2018, aussi bien l'exploitant que l'Inspecteur des Installation Classées (service environnement de la préfecture) se sont contenté d'une seule et unique analyse annuelle complète des eaux souterraines et de drainage, alors même que les traceurs de pollution clignotaient au rouge dans les analyses partielles. 
ACiDC a demandé pourquoi un programme de contrôle renforcée de la qualité des eaux de drainage et des eaux souterraines n'avait pas été mis en place, conformément à l'arrêté préfectoral et comme cela avait été le cas en 2016. ACiDC a réitéré sa demande d'une augmentation de la fréquence des analyses complètes, une analyse annuelle ne permettant pas un suivi de la qualité des eaux dans ce milieu.
-ACiDC a fait remonter les inquiétudes légitimes des riverains quant à la qualité de l'air qu'ils respirent au vu du flux de gaz toxique en sortie de torchère et au taux élevé de H2S dans les émissions diffuses et fait remarquer que les jurys de nez sous-estimaient les nuisances olfactives. 
- Le carrier a déposé en préfecture un dossier de demande d'extension de son emprise,  pour implanter une plateforme de stockage des matériaux dans le vallon le long du merlon. Ce vallon est accessoirement un couloir d'écoulement des eaux de surface (ruisseau temporaire) et un habitat d'espèces protégées, il ne fait pas partie du périmètre actuel de la carrière. 
Suite à notre demande de communication du dossier (en particulier du volet hydrogéologique), la DREAL a répondu que les membres de la CSS n'en auront connaissance qu'après la publication de l'arrêté préfectoral d'autorisation.
La CSS n'est pas une commission de consultation, juste une commission d'enregistrement ! Le seul recours possible pour exprimer un désaccord ou demander des modifications est le Tribunal Administratif !
On s'interroge également pourquoi le carrier extrait autant de matériaux si cela ne correspond pas à une demande et pourquoi les matériaux ne sont pas stockés en fond de fouille puisque théoriquement il n'y aura plus de décharge.
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Cpte R ACiDC  CSS du 4-septembre-2019-final.pdf)Télécharger le Compte-Rendu[ ]194 Ko

Feu à la décharge

feu decharge juillet 2019 Page 1

feu decharge juillet 2019 Page 2

feu decharge juillet 2019 Page 3

feu decharge juillet 2019 Page 4

feu decharge juillet 2019 Page 5

 

 

 

Communiqué

A ce jour, la fin d'exploitation de la décharge de Castries est officiellement prévue pour le 30 novembre 2019.


Pour mémoire: la décharge devait fermer le 2 mai 2019 - un arrêté préfectoral de prolongation d'exploitation a été signé le 17 mai.


Il nous appartient, citoyens responsables et conscients de la vulnérabilité de notre environnement, de nous assurer que la prolongation d'exploitation obtenue en mai dernier sera la seule et dernière accordée par la Préfecture.

Nous serons d’autant plus vigilants que nous avons constaté une irrégularité dans les dates d’exploitation, après analyse des documents officiels : il y a en effet une période « blanche » du 2 au 17 mai, où la décharge a fonctionné sans autorisation. Une demande de précisions a bien sûr été immédiatement adressée à la Préfecture.

Nous ne manquerons pas de vous tenir dûment informés des réponses obtenues et de la suite qu’il nous semblera opportun de donner à cette anomalie.

Dans tous les cas, à dans un mois pour M-4.

article du journal "Le New York Times"

nyt 

Traduction de l'article du NYT

Papier dans le NYT

CF l'image du papier en PJ et ci dessous sa traduction.

LONDRES - La France envisage d'interdire la destruction des produits de consommation invendus, une pratique qui aboutit actuellement à la cession de nouveaux biens d'une valeur de 800 millions d'euros chaque année dans le pays.

D'ici 2023, les fabricants et les détaillants devront donner, réutiliser ou recycler les marchandises, a déclaré mardi le Premier ministre Édouard Philippe au sujet de cette mesure, que le gouvernement a présentée comme la première du genre.
"Ce sont les déchets qui défient la raison", a déclaré M. Philippe dans un magasin à prix réduit à Paris, selon l'Agence France-Presse, et a qualifié la pratique de "scandaleuse".
En vertu d'une nouvelle mesure qui fera partie d'un projet de loi devant être débattu par le gouvernement en juillet, la destruction des biens invendus pourrait entraîner des sanctions financières ou une peine de prison.
Cette pratique, répandue dans l’industrie de la grande distribution et de la grande consommation pour libérer de l’espace dans les entrepôts ou empêcher la vente d’articles non désirés à un prix très avantageux, a récemment fait l’objet d’une mauvaise presse en France.
En janvier, Reporters for Capital, un programme d’enquête sur le réseau français M6, a suivi le chemin des nouveaux produits invendus destinés à être cédés à l’entrepôt du détaillant en ligne Amazon situé près de la ville de Chalon-sur-Saône, dans l’est du pays.
Des jouets en plastique, une cafetière et des paquets de couches scellés faisaient partie des marchandises destinées à être détruites à l'entrepôt. L'enquête a révélé que certains d'entre eux avaient été emmenés dans des installations de traitement des déchets et détruits, tandis que d'autres avaient été emmenés dans une décharge.
Amazon avait déclaré sur Twitter à l'époque que la société s'efforçait de "réduire le nombre de produits pour lesquels il n'y avait pas d'autre choix que la destruction". La société a déclaré que seule une petite fraction de ses produits invendus avait été détruite.
Dans une interview à l'émission qui a montré l'exposé, Brune Poirson, une ministre de l'écologie qui a préparé le projet de loi à débattre par le gouvernement, a déclaré qu'elle avait été choquée par ce qu'elle avait vu. «Des entreprises comme Amazon, par exemple, ne pourront pas se débarrasser de produits propres à la consommation», a-t-elle déclaré.

Dominique Roux, professeur à l'Université de Reims Champagne-Ardenne qui a enquêté sur l'attitude des consommateurs à l'égard du gaspillage, a déclaré mercredi dans un entretien téléphonique: «Un certain nombre de scandales ont récemment eu lieu, notamment des marques de mode détruisant des biens invendus. C'est ce scandale moral autour du gaspillage de produits utilisables qui a conduit le gouvernement à légiférer. "
L'année dernière, la marque de luxe britannique Burberry a annoncé qu'elle cesserait de brûler des vêtements et des produits cosmétiques invendus pour des dizaines de millions de dollars, une pratique qu'elle entretenait depuis longtemps pour préserver la «valeur de la marque». Burberry n'était pas le seul à détruire des biens parmi les marques de luxe. plutôt qu’ils soient potentiellement volés ou revendus pour une infime fraction de leur prix en magasin.
Le changement en France intervient à un moment où les gens sont de plus en plus conscients du problème des déchets, les discussions sur des questions environnementales comme le changement climatique suscitant également une attention accrue. La France a récemment pris des mesures en faveur de l’environnement en s’engageant à mettre fin à la vente de véhicules fonctionnant aux carburants fossiles d’ici 2040 et en abandonnant la construction d’un grand aéroport commercial après avoir protesté contre son impact sur l’environnement.

L’administration de M. Macron a néanmoins suscité des critiques pour avoir agi trop lentement. Le printemps dernier, le ministre de l'Environnement, Nicolas Hulot, a démissionné du gouvernement, laissant entendre qu'il n'agissait pas suffisamment sur des questions telles que le changement climatique et les énergies propres.
Mais le public en France est de plus en plus conscient du gaspillage de jeter ou de ne pas utiliser des produits pendant des années, a déclaré le professeur Roux.

La France demande déjà aux grands supermarchés de donner, plutôt que de jeter, des aliments encore comestibles. Le Parlement a adopté une loi en 2016 incriminant le refus de demandes de dons de denrées alimentaires retirées des étalages - une mesure qui a depuis augmenté les dons de produits alimentaires aux organismes de bienfaisance de 22%, a annoncé le gouvernement.
Le pays n'est pas le seul à lutter contre le gaspillage alimentaire. L'Union européenne veut réduire ces déchets de près d'un tiers d'ici 2025.

.

--
- - - - - ACiDC - - - -

Barbecue aux déchets inertes

Les photos du feu à la décharge de Castries le samedi 8 juin 2019.  

"Dechets inertes » ?? ? Qui a parlé de déchets inertes ?

img1

img2

img3

img4

 

Revue de Presse

Samedi 11 Mai, vous êtes venus nombreux adhérents et sympathisants, de tous les villages, Castries, Assas, Montaud, Guzargues, Saint Drézéry, Teyran et même Mauguio...manifester contre les nuisances de la décharge de CASTRIES, dire votre mécontentement et vos inquiétudes concernant la prolongation de son exploitation et affirmer la nécessité de la mise en place d'une véritable politique de réduction des déchets. 

Ce fut une belle manifestation citoyenne. Merci à chacun et chacune d'entre vous pour votre présence.C'est ensemble que nous devons continuer à mener ce combat .....

  Un grand merci également aux organisateurs, aux responsables qui se sont occupés du buffet de clôture, aux domaines viticoles qui ont offert le vin, aux musiciens qui ont joyeusement animé ce moment de convivialité. 

  

Nous remercions également la mairie de Guzargues et la mairie de Teyran, les seules à avoir répondu à notre invitation alors que nous avions invité tous les maires de la Métropole, ainsi que les députés et sénateurs et autres élus.  Tous ont brillé par leur absence…

  

Les membres du CA d'ACIDC

article

Mobilisez-Vous le 11 Mai

11mai

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (TRACT ACIDC.pdf)Télécharger le Tract[ ]4095 Ko

Chers adhérents et sympathisants

C'est ensemble, c'est avec vous,  que nous souhaitons préparer cette manifestation du 11 mai,

car nous sommes tous concernés!

 

Nous vous  proposons une soirée ateliers préparatoires  avec: 

- Confection de banderoles....en remplacement de celles volées

 Réfléchir aux nuisances à dénoncer (odeurs, pollutions.....) et confectionner  les panneaux s'y rapportant

- Réfléchir à de nouveaux slogans percutants....et confection de pancartes...

 

Vos idées et propositions seront les bienvenues! Pensez juste à apporter votre matériel (cartons,  feutres,tissus, peintures,  etc...).

.

RV mardi 23 mars de 19 heures à 22 heures à  la salle paysagère,  Espace Gare de Castries.

Vous pourrez apporter une préparation culinaire ou une boisson à partager.....

Nous vous attendons nombreux! 

Avec nos meilleures salutations environnementales 

Mobilisation

LA DECHARGE DE CASTRIES..... Vous la connaissez tous...

- 6 hectares de déchets de toutes sortes

- Des odeurs pestilentielles

- Les eaux souterraines polluées

- La biodiversité en souffrance

LE SACCAGE DE NOTRE ENVIRONNEMENT CONTINUE !!!


La fermeture de la décharge est repoussée au mieux en Novembre 2019.... Et après ?

Nous sommes contre cette prolongation d'exploitation, et celles qui pourraient suivre….

Alors, soyons très nombreux à venir manifester notre mécontentement et nos inquiétudes lors du rassemblement citoyen

le samedi 11 Mai à partir 10 heures (à l'entrée de la décharge)

 

Marche jusqu'au sommet du site, découverte du désastre écologique et de son ampleur

Informations sur la faune menacée, déjà en voie de disparition, ainsi que sur les diverses pollutions et atteintes à la biodiversité sur ce territoire

Animations et Pot de l'amitié



Mobilisez-vous, mobilisez autour de vous...vos voisins, vos amis.... Venez nombreux....
VOTRE SOUTIEN EST ESSENTIEL

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (LA DECHARGE DE CASTRIES.pdf)Télécharger le Tract[ ]187 Ko

Mobilisation

 

Bonjour à tous, 

La Cour administrative d’appel de Marseille vient de fixer la date d’audience au 8 février prochain à 10h. 

Nous y serons !

Une délégation, composée de membres d'ACiDC-SDNE-Sauvons Guzargues, se rendra à Marseille pour assister à l'audience.

Nous souhaiterions que cette délégation soit la plus importante possible. 

Nous remercions tous les adhérents désirant venir de le faire savoir via l'adresse mail d'ACiDC (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). 

En fonction du nombre d'inscriptions, l'association pourrait organiser un transport par autocar depuis Saint-Drézéry (départ 7h, retour vers 17h) 

Avec nos meilleures salutations environnementales.

 

Compte Rendu

C'est une délégation de 11 personnes qui s'est rendue à Marseille vendredi 8, pour assister au procès en appel opposant ACiDC à la Métropole de Montpellier.

L'audience a débuté à 11h40, et c'est le rapporteur public qui a pris la parole. 

Il a parlé pendant 40 mn environ, sans interruption. 

Avec des conclusions en notre défaveur pour tous les points.

Les avocats des 2 parties se sont exprimés ensuite, mais on a bien senti que les dés étaient jetés... 

Notez que la procédure en appel se doit d'être bâtie sur les dossiers de première instance uniquement, et ne donne pas lieu à une plaidoirie des avocats. Ceux-ci sont éventuellement appelés à répondre, en audience, à des questions toujours afférentes aux contenus des dossiers. Ces derniers ont déjà été évalués et un avis déjà donné aux juges par le rapporteur public. 

On devrait connaître le verdict dans 3 semaines/un mois.

Encore merci à nos adhérents qui se sont déplacés à Marseille, 

ils ont montré par leur présence à l'audience que la question environnementale de la décharge est toujours d'actualité.

Les dernières infos, cliquez ci-après

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=988049084718387&set=gm.2306092082743729&type=3&theater 

Soirée SDNE

SDNE vous propose de passer une soirée sous le signe de la convivialité

Samedi 16 décembre à Saint Drézéry.

Ambiance Latino avec le duo "Raoul Gonzales", tapas-boissons et bonne humeur. 

L'assortiment idéal pour répéter quelques pas de danse avant les fêtes de fin d'année.

En espérant vous retrouver nombreux,

affiche

Lundi (Jour 1), Une Action...

Lundi

UN JOUR...UN GESTE POUR LA PLANETE

ACIDC S'ASSOCIE A LA SEMAINE EUROPEENNE DE LA REDUCTION DES DECHETS

ACIDC J1 CABAS

(ZOOM, cliquezsur l'affiche)

A demain pour le prochain geste...

 Retour à Mardi (Jour 2), Une Action...

  Retour à Mercredi (J3), Une Action...

Retour à Jeudi (J4), Une Action...

Retour à Vendredi J5), Une Action...

Retour à Samedi (J7), Une Action...

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (ACIDC-J1 CABAS.pdf)Télécharger la fiche Lundi[ ]49 Ko

Dimanche (J7), Une Action...

Dimanche

UN JOUR...UN GESTE POUR LA PLANETE

ACIDC S'ASSOCIE A LA SEMAINE EUROPEENNE DE LA REDUCTION DES DECHETS

 

ACIDC J7 EMBALLAGE

(ZOOM, cliquezsur l'affiche)

A demain pour le prochain geste...

Lundi, Une Action...

Mardi, Une Action...

Mercredi, Une Action...

Jeudi, Une Action...

Vendredi, Une Action...

Samedi, Une Action...

Samedi (J7), Une Action...

Samedi

UN JOUR...UN GESTE POUR LA PLANETE

ACIDC S'ASSOCIE A LA SEMAINE EUROPEENNE DE LA REDUCTION DES DECHETS

 

ACIDC J6 COMPOST

(ZOOM, cliquezsur l'affiche)

A demain pour le prochain geste...

Lundi, Une Action...

Mardi, Une Action...

Mercredi, Une Action...

Jeudi, Une Action...

Vendredi, Une Action...

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (ACIDC-J6 COMPOST.pdf)Télécharger la fiche Samedi[ ]50 Ko

Vendredi J5), Une Action...

Vendredi

UN JOUR...UN GESTE POUR LA PLANETE

ACIDC S'ASSOCIE A LA SEMAINE EUROPEENNE DE LA REDUCTION DES DECHETS

 

ACIDC J5 BOITES

(ZOOM, cliquez sur l'affiche)

A demain pour le prochain geste...

Lundi, Une Action...

Mardi, Une Action...

Mercredi, Une Action...

Jeudi, Une Action...

Samedi (J7), Une Action...